En voyage sur les routes de l'Europe et de l'Asie

Turquie #3 : La Cappadoce

Nous quittons Antalya et la mer Méditerranée que nous avons suivi depuis la Corse durant 6 mois. Nous mettons le cap sur la Cappadoce qui est à 500 km. Nous nous arrêtons à Aksaray, ville aux portes de la Cappadoce où nous rencontrons une famille française « Les Mollalpagas » partie pour 3 ans en Tiny House.

Ils nous ont contacté grâce à un groupe Facebook « les familles autour du monde » dont nous faisons partie depuis peu. Ils sont restés bloqués une semaine dans un garage dû à une grosse panne. Sylvain, le papa, a même dû faire un aller-retour en France pour récupérer les pièces pour son camion. Lorsque nous les avons retrouvés, ils venaient tout juste de sortir du garage. Nous avons pu fêter ensemble la réparation dans la joie et la bonne humeur ! Ils prennent la même route que nous jusqu’en Malaisie, nous les recroiserons, c’est sûre !

Nous sommes en mars et on le sait l’Anatolie centrale à cette période est froide et enneigée. On se plaint un peu mais la Cappadoce sous la neige c’est encore plus magique.
La vallée d’Ihlara est une gorge de 16km de longueur dans la roche volcanique où des dizaines d’églises ont été construites directement dans la roche. Nous faisons une petite randonnée de 7km, dans le froid mais très agréable, le long de la rivière, à la découverte de quelques églises. 

Kaymaklı : une des 200 cités souterraines de Cappadoce. Elle comporte 8 niveaux mais seulement 5 sont accessibles. Elle a été construite par les populations paléochrétienne pour se protéger des persécutions des invasions. Pas moins de 5000 personnes y trouvaient refuge lors des périodes d’assauts pouvant aller de quelques jours à plusieurs mois. Chaque étage mesurant 6 m de haut, nous sommes donc descendu à environ 30m... moi qui adore la spéléo, je suis servie  ! Des chambres sont desservies par de petits couloirs bas et étroits. 

 

Nous quittons la cité souterraine sous la neige et nous nous dirigeons vers Uçhisar qui est un village typique célèbre par son rocher (Kale) qui culmine à 1300 m. Ce piton rocheux a également servi de refuge pendant plusieurs siècles.

Pour le bivouac, nous trouvons un grand parking couvert, idéal pour notre camion frileux. Effectivement, nous avons dû remplacer la pompe à injection avant de partir par une pompe mécanique au lieu de d’une électronique... bref, quand il fait froid, il met du temps à démarrer voir même beaucoup de temps… Il fume vraiment beaucoup et il sent vraiment pas bon. C’est son petit côté « roots » ! 
Le lendemain nous retrouvons les Mollalpagas sur ce même parking. Nous décidons de nous retrouver à Göreme où nous passons 2 jours sympathiques ensemble. Nous avons fait 2 randonnées dans la vallée rose au milieu des cheminées de fée et sous un ciel bleu éclatant : la 1ère pour rejoindre le musée de plein Air.

Musée de plein air de Göreme est un site aménagé où l’on peut visiter plusieurs églises creusées dans les cheminées de fée. Nous avons apprécié mais avons préféré  celles moins touristiques et donc gratuites, découvertes lors de notre 2ème randonnée.

Nous étions sur un site de décollage de montgolfières, espérant en voir décoller le matin. Il fait trop froid (-7°C...) du coup, pas de vol de montgolfières ! Nous sommes un peu déçus. 

Pour notre 4ème nuit en Cappadoce, nous nous donnons une dernière chance pour voir les montgolfières en nous posant  sur un autre site de décollage et atterrissage et également un magnifique point de vue sur la "Love Valley" : pourquoi on l’appelle comme ça ? À vous de juger...

Au petit matin, 6h15, nous nous faisons réveiller par des bruits de ventilateurs... youpi ! des montgolfières !!!! Les garçons sont ravis face à ce beau et magique spectacle. 

Ürgüp : dernière escale en Cappadoce. Ce village n’est pas des plus charmants mais son hammam mixte nous y a conduit. En effet, ça faisait longtemps que nous pensions faire un hammam mais nous préférions le faire tous les 4 ensemble. Nous l’avons enfin trouvé ce hammam mixte et personne n’a été déçu. Tilio et Mali se sont éclatés à s’asperger avec de l’eau à profusion. 

Nous quittons la Cappadoce pour nous diriger vers l’Iran. Il reste encore 1200km à parcourir. Et nous verrons la neige jusqu’au bout !

Sur la route nous rencontrons une autre famille de voyageurs faisant la route dans l’autre sens. C’est super agréable d’échanger les bons plans mais aussi les films, les dessins animés, les livres, les guides de voyage... Voici les Bigorneaux voyageurs.

Petit bilan de nos 2 mois passés en Turquie. Ce qui nous a marqué :

- Une population accueillante, souriante. 

- leur très bon réseau routier. En arrivant en Turquie on pensait que les routes ne seraient pas en bon état... elles sont même mieux qu’en Grèce ! 

- la nourriture qui va nous manquer ! Tilio qui est très difficile, s’est régalé ! Si parfois on est content de quitter un pays parce qu’on en a marre de la bouffe, là, ce n’est pas le cas !  

- la police présente à tous les coin de rue, sur les routes... ils ont mêmes des leurres

- des paysages magnifiques. Ce que nous avons préféré : la côte de Marmaris à Antalya et la Cappadoce.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

TOOF 15/03/2019 09:24

Salut la mifa...
Bon à priori ça à l'air de rouler pour vous.......alors après avoir cheker un peu les billets , voilà ce qui devrais se passer pour moi....je devrais (le billet restant à réserver) arrivée à Phnom penh dans les alentour de la mi Septembre pour redécoller début/mi Octobre...Je contactes les Roulnerdeux pour essayer de se caler à peu près sur le même timing...mais bon...on verra bien...Je vous tiens au ju...des biz au loulous (Si vous les avez encore.....)Bonne route et...... ......"Que le bitume soit avec vous..." allez...des bouyous portez vous bien...