En voyage sur les routes de l'Europe et de l'Asie

Nord du Laos : toujours aussi paisible...

Sabaidee !
Nous ne voulions pas aller à la capitale mais pour des raisons administratives nous devons nous y rendre. En effet, il ne nous reste plus que 5 jours au Laos mais nous y sommes tellement bien que nous décidons de prolonger nos visas d'une vingtaine de jours. Ça nous permettra de continuer vers le nord. A Vientiane, nous prolongeons donc nos visas, nous prenons une assurance pour le camion pour la Thaïlande. Nous récupérons aussi notre carnet de passage en douane (passeport pour véhicule) que nous avions dû refaire car il est maintenant demandé pour entrer en Thaïlande. Il s’avèrera également indispensable pour la Malaisie.
Ayant toujours mal à mon doigt au bout de 5 jours, je me rends donc dans un hôpital pour faire une radio. Bonne nouvelle, il n’y a pas de fracture mais la guérison risque d’être longue car les ligaments et tendons sont touchés. Je ressors avec une grosse attelle.

Vientiane n'est pas la plus belle des capitales et l'offre culturelle est plutôt limitée. Mais on profite tout de même d'une belle balade au temple Pha That Luang. C'est le monument le plus sacré du Laos dont la stupa mesure 44m de haut. On le retrouve sur les billets de banque.

Nous visitons le musée UXO, sur les mines non explosées. Au Laos, entre les années 64 et 73, il y a eu une guerre secrète où des millions de bombes ont été déchargés sur le sol laotien. Ce qui en fait le pays le plus bombardé dans l’histoire. De plus, près de 30% de ces bombes n’ont pas explosées. Des opérations de déminage ont lieu mais il reste encore beaucoup de mines. Il y a eu (et il y a toujours) des accidents dû à ces bombes : les enfants trouvant une bombe et s’amusant à se la lancer, lorsqu’une personne bêche la terre et percute une bombe ou encore, par exemple, quand ils préparent un feu pour manger, avec la chaleur, la mine explose.

Ce musée nous rappelle à l’ordre que ce pays a été meurtri et surtout est encore bien marqué dû, entre autres, à la présence de nombreuses bombes dans le sol.

Tout comme ce drapeau, présent à tous les coins de rue, qui nous rappelle constamment que nous sommes dans un pays communiste où on ne parle pas de politique...

Noël approche et nous voulons le passer tranquille en famille dans un petit coin de verdure. Et c’est ce qu’on fait, à la sortie de Vang Vieng, au bord d’une rivière. On ne visitera même pas la ville, qui n’a pas grand intérêt pour nous, on profitera juste du temps qui nous est imparti.

Et quand Tilio m'aide à la cuisine, je ne manque pas d'immortaliser le moment 😉.

Le 24 décembre, on se fait un petit barbecue, on commande des nems et des frites pour les enfants et j’ai même fait une bûche au caramel ! Bon ok elle était moche, mais pour ma défense je ne dispose plus d’ustensiles de cuisine convenable pour faire un tel dessert. Elle était moche mais elle était bonne 😉. Gaëtan sort même les bolas enflammées pour faire un petit spectacle aux garçons ! Effet réussi !

Comme cadeau de Noël, nous nous sommes offert une activité haute en adrénaline ! Nous avons fait un parcours de 9 tyroliennes, longues entre 100 m pour les plus petites jusqu’à 420 m pour la plus grande. On s’est tous éclatés !

Si dans le sud les routes étaient plutôt correctes on ne peut pas en dire autant pour la route qui relie Vang Vieng à Luang Prabang. La route est vraiment très jolie, avec de belles montagnes, ça monte, ça monte même beaucoup, des panneaux nous indiquent des pentes à 10 % mais on est plus proche des 15 %. Nous suivons beaucoup de camions chargés qui roulent à 10 km/h, puis on arrive, dans le brouillard, sur un col à 1800 m d’altitude. Et ça redescend… On espère que la frontière Laos-Thaïlande en face Luang Prabang sera ouverte pour les touristes étrangers, parce qu’on n’a pas très envie de refaire cette route.

A Luang Prabang, on redécouvre cette ville que nous avions bien appréciée il y a 7 ans. C’est très intéressant de refaire des pays où nous avions voyagé en sac à dos. On ne voit et ne vit pas du tous les mêmes choses, c’est vraiment différent. Lors de notre premier passage, nous n’avions pas été surpris par le caractère très touristique de Luang Prabang. Du moins, ça ne nous avait pas dérangé. Le fait d’être véhiculé nous confronte à d’autres problèmes : trouver un endroit où se garer et y passer la nuit. Nous essayons de trouver un bivouac sympa à l’écart de la ville, mais nous nous faisons déloger par la police nous demandant d’aller à l’hôtel en ville. Nous nous réfugions dans un temple en plein centre qui a l’habitude de recevoir des touristes véhiculés.

Gaëtan aime bien se lever très tôt et aller se balader pour sentir l’ambiance du matin. Il apprécie l'atmosphère paisible durant laquelle le peuple se réveille. Comme ici, où les moines viennent recevoir les offrandes.

Nous visitons le musée ethnographique très bien fait sur les différentes ethnies présentes au Laos. Tilio et Mali avaient des fiches à remplir, ce qui leur a donné un intérêt à la visite. Et ils se sont très bien prêtés au jeu ! Comme très souvent dans les musées étrangers, il n’y a pas de traduction française mais souvent anglaise. Nous leur traduisons mais ils décrochent vite. Du coup, avec leurs petites fiches, ils étaient à fond !

Malgré que le Laos soit peu peuplé avec ses 5 millions d’habitants (soit 17 habitants au km2), on compte environ 80 ethnies. Chacune d’elle parle son propre dialecte, à ses propres coutumes, traditions, religions... même si avec les nouvelles technologies, ça a tendance à disparaître, ces ethnies s’efforcent de faire perdurer les traditions grâce à différentes fêtes annuelles.

A la fin du musée, les garçons ont bien aimé se déguiser avec les habits traditionnels.  C’était vraiment chouette surtout que ce musée en valait la peine.

A une trentaine de kilomètre de Luang Prabang, il y a une série de très jolies cascades "Kuang Si". Ce lieu est très fréquenté par les touristes alors on s'y pose le soir pour pouvoir les visiter tôt le matin avant l'arrivée du flot de touriste. Nous ne les dénigrons pas puisque nous sommes des touristes aussi ! Mais on a la chance d'avoir notre indépendance avec notre maison roulante alors quand on peut éviter de se sentir oppressé par la foule, on le fait ! Et c'est sans regret de s'être réveillé tôt parce qu'on était presque tout seul !

Ce ne sont pas tant les cascades qui sont impressionnantes mais plutôt la couleur des vasques. En effet, elles sont d'un magnifique bleu. Ce bleu est dû à la roche calcaire. C'est un très beau spectacle !

Et pour le passage à la nouvelle année 2020, nous retrouvons nos amis les « Why not » avec qui nous avons passé une excellente soirée. Mojitos, barbecue, dessins animés pour les enfants, et à minuit, Loïc et Mariam nous font la surprise d’ouvrir une bouteille de champagne ! Oui oui du champagne, ramené par Elodie la sœur de Loïc, venue passer les fêtes en famille.

@Loïc

On retrouve les copains pour quelques heures sur un bivouac et on se dit "Au revoir" parce qu'on sait que c'est la dernière fois sur les routes de l'Asie... Eux, remontent par la Chine tandis que nous, nous prenons la route en direction du sud.

@Loïc

Ce bivouac, proche de la frontière Laos-Thaï est encore bien choisi. Cela nous permet de nous mettre à jour dans nos lessives, dans le blog, montages vidéo... L’avantage d’être en bord de rivière, c’est qu’on peut puiser de l’eau à volonté, chose qu’on n’a pas toujours. On fait même comme les locaux, on se lave dans la rivière ! 

Le côté paradisiaque s’estompe très vite lorsqu’on voit un camion-benne déverser ses poubelles dans l’eau... C’est insupportable d’assister à ce spectacle de désolation et de ne rien pouvoir faire…

Outre ce petit désagrément, nous avons vraiment passé de chouettes moments dans ce pays si paisible où la tranquillité est omniprésente. C'est un peuple extrêmement calme. Même au restaurant, les serveurs ne se pressent pas. Ils sont à l'opposé du monde occidental. La prochaine fois qu'on revient, on le fera en moto !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

voyage vietnam cambodge et laos 29/07/2020 16:30

À Luang Prabang, les touristes peuvent monter des éléphants. Au bout de la rue principale de Luang Prabang se trouve un marché de nuit où des étals vendent des chemises, des bracelets, des souvenirs adaptés au thé. Le musée du palais royal de Haw Kham et le temple Wat Xieng Thong sont parmi les sites historiques les plus connus. Avec les magnifiques wats, une partie importante de l'attrait de la vieille ville sont les nombreuses maisons de style provincial français.
J'aime bien.

Forum de voyage 10/02/2020 10:39

Vientiane, une capitale calme et paisible. Des pagodes dorées avec de nombreuses statues de buddha expriment la position exclusive du Bouddhisme dans la vie spirituelle des laos. Une superbe destination! La ville de Vientiane est vraiment idéale pour découvrir.

Lili 24/01/2020 08:58

Au top la famille, magnifiques photos et recit, les petits ont bien grandis ils sont trop beaux. Profitez les loulous et prenez soin de vous je vous embrasse.❤

DEROBERT Jean Marc 23/01/2020 18:54

le laos sera le dernier pays que nous visiterons en asie avant notre traversée de la chine mais au vu de voos commentaires et de ceux des mollalpagas, nous allons y consacré plus de temps que prévu
merci pour ces articles
jmarc