En voyage sur les routes de l'Europe et de l'Asie

Thaïlande : L'eau turquoise, le sable blanc...

On amorce tranquillement la descente vers la Malaisie où nous devrons entrer le 8 février car nos visas thaï se terminent ce jour-là. Nous connaissons bien la Thaïlande pour y être déjà allés de nombreuses fois ; mais toute cette région jusqu'à la frontière est une découverte. Nous retrouvons les copains de la P'tite Troupe et des Plems tout près de Krabi. Ce sera la dernière soirée avec Caro et Nico car dès le lendemain ils filent en Malaisie pour rentrer en France. Nous sommes sur un chouette bivouac comme on les aime : bord de plage, pas trop de monde, sous les arbres et avec petit resto pas cher ! Et en prime de magnifiques couchers de soleil... D'ailleurs, tous ces couchers de soleil sont pour toi Nat Luce. On sait que tu ne perdais pas une miette du récit de notre aventure mais tu n’auras pas eu le temps de connaître la fin de notre périple. Maintenant, c’est toi qui est partie pour un long voyage sans retour... On te dédie ces 3 couchers de soleil, comme tu les aimais tant. Bon voyage dans les étoiles !
 

Nous resterons ici quelques jours à profiter des amis et de la baignade. Même si l'eau est à 28-30°C ça rafraîchit un peu 😉. Il y a même un bateau échoué pas loin du bord qui fait la joie des enfants. Après l'avoir exploré, ils l'ont utilisé comme plongeoir.

Pour le snorkeling, il faudra attendre un peu car l'eau n'est pas très claire. On fête également l'anniversaire de Lola qui vient d'avoir 15 ans. Elle avait préparé un délicieux tiramisu. Elle ne savait pas que c'est le dessert préféré des gars... elle ne pouvait pas nous faire plus plaisir ! Ouais, même en Thaïlande on trouve de la mascarpone 😉.

Miguel, Gaëtan, Pablo et Tilio vont voir un match de boxe Thaï. Voici un aperçu de leur soirée raconté par Tilio :

En arrivant Pablo et moi avons regardé partout : le ring, les projecteurs, des couleurs qui bougent partout, le vidéo projecteur et l’écran géant, les places… Nous étions les premiers arrivés. Ensuite, nous nous installons aux meilleures places. Miguel et papa vont boire une bière et Pablo et moi buvons un Coca-Cola. En attendant, nous nous amusons dans les rayons de lumière. La musique était puissante car il y a des enceintes super grandes. Plus tard, nous allons voir les boxeurs se préparer ; ils se mettaient plein de baume du tigre et se faisaient masser. Puis, tous les boxeurs montent sur le ring et sur l’écran géant on voit leur nom, leur poids et leur adversaire. (…) « Danyl Révolution Phuket » est mon boxer préféré. Mon combat préféré était celui où Danyl met une raclée à Suwitlex. Je vais mettre des détails à cette scène épique. On hurlait ! Danyl frappe avec son pied dans la cuisse de Suwitlex puis il donne une droite et ensuite il lui redonne des dizaines de coups de poing dans la tête. Danyl est déclaré vainqueur. À la fin des combats, Pablo et moi sommes montés sur le ring et nous avons félicité Danyl. En partant, nous avons demandé à l’accueil les mini fiches du match et ils nous ont donné 2 gigantesques affiches. C’était une super soirée mémorable !

Et nous (Elodie, Lola, Mali et moi) pendant ce temps-là ? Et bien comme par hasard, juste à côté de la salle de boxe, il y avait un marché nocturne... On a donc flâné, mangé des trucs gras, et bien évidemment, acheté quelques fringues.

Nous sommes rejoint par nos amis Les Mollalpagas que nous ne pensions pas revoir. Ils étaient accompagnés des parents et du frère d'Audrey. Bon cette fois, on profite à fond parce que c'est vraiment la der des der. Ils remontent ensuite vers le nord et continuent leur périple vers l'Inde puis l'Afrique. On se raconte nos dernières aventures autour de la billig parce que même à l'autre bout du monde on n'oublie pas de fêter la chandeleur !

@Les Plem

Le lendemain matin, on prend un bateau tous ensemble (15) pour rejoindre la presqu'île de Railay, accessible uniquement par la mer. On longe un décor de formations karstiques à fleur d'eau puis on nous dépose sur une grande plage de sable blanc.

Pour rejoindre la plage de Ao Phra Nang de l'autre côté, on emprunte un chemin plutôt escarpé. On crapahute à travers la jungle, on croise des grimpeurs venus des 4 coins du monde pour escalader ces sublimes rochers surplombant la mer. Et effectivement, quand on arrive là haut, la vue est superbe !

 

Sauf qu'on n'a pas trouvé la suite du chemin donc on redescend pour finalement rejoindre la plage par un sentier passant derrière des "resorts". On croise des singes étonnants : ils sont noirs avec les contours des yeux blancs. Nous n'avions jamais vu ce type de singe avant.

On arrive sur très belle plage bondée de touristes venus comme nous visiter ce petit coin de paradis. Ça gâche un peu le côté magique mais bon, c'est le jeu ! Au bout de la plage, il y a une grotte où les pêcheurs viennent y déposer de drôles d'offrande. En effet, ce petit temple regorge de phallus en bois qui auraient pour but de leur apporter prospérité et fertilité !

L'eau est claire, on peut faire du snorkeling. Sauf qu'un ballet incessant de bateau à moteur vient déposer des touristes ayant pour conséquence de polluer l'eau. Sans parler des "resorts" qui rejettent leurs eaux usées... Les coraux sont quasi tous morts les 50 premiers mètres. J'en profite également pour me faire un petit massage thaï sur la plage. Le kiff total !

Sur la côte ouest, nous croisons souvent ce panneau qui nous rappelle qu'en décembre 2004 un terrible tsunami a emporté plus de 200 000 personnes en Asie. On ne peut pas rester indifférent à ce drame.

Sur le chemin du retour, nous croisons un varan sur la plage venu se restaurer. Tilio se fait un plaisir de l'aider en lui jetant des petits poissons échoués sur la plage. C'est vraiment une drôle de créature...

Retour sur le continent sous un beau coucher de soleil.

Nous faisons escale avec le camion sur l'île de Ko Lanta. On prend donc un bac pour s'y rendre et en 10 minutes nous sommes sur l'île connue grâce à l'émission du même nom.  On se pose sur une très belle plage. Encore une conséquence du réchauffement climatique, certain jour, il y a plein de méduses, ce qui nous rebute à aller nous baigner... surtout que certaines espèces sont très dangereuses. Mais heureusement, ce n'est pas tous les jours ! On peut donc profiter de chouettes moments à observer les petits poissons multicolores, des oursins, une magnifique étoile de mer... Quand on se réveille le matin dans un décor de rêve, on mesure vraiment la chance qu'on a. Aussi, on sait que c'est la fin, alors... on profite à fond !

 

En faisant le tour de l'île, on se rend compte qu'elle est encore "à peu près préservée". C'est surtout vrai pour la partie sud, très escarpée donc difficilement aménageable. Puis, on arrive dans la petite vieille ville de Ban Si Raya qui n'est plus ni moins une rue à magasins pour touristes !

 

Nous quittons Kok Lanta et continuons notre descente. On fait donc un dernier bivouac dans un endroit au top. Face à la mer, entre les rochers karstiques. Dommage qu'il ne nous reste plus qu'un seul jour sur notre visa de 30 jours en Thaïlande car on serait bien resté plus longtemps ici ! Y'a pas à dire mais nos meilleurs bivouacs ce sont ceux au bord de la mer. On aime vraiment sa proximité, s'endormir avec le bruit des vagues, les couchers de soleil orange, les bateaux à l'horizon, les balades et la méditation sur la plage...

Dernier bivouac en Thaïlande avant de franchir notre dernière frontière terrestre, notre 19ème pays sur ces 19 mois de voyage. Nous rentrons en France en avion le 23 mars de Kuala Lumpur en Malaisie...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lili 03/03/2020 10:20

Magnifique recit je vous souhaite un merveilleux retour parmis nous, j espere qu on aura l occasion de feter votre retour. Prenez soin de vous je vous embrasse